Masque barrière à plis

Je vais laisser de coté mon tuto sur les serviettes hygiéniques lavables de coté pour le moment, pour vous parler d’un sujet un peu plus d’actualité en ce moment : les masques barrière à plis en tissu. Je me suis pas mal renseignée sur le sujet car je voyais pas mal de patrons et de manières de faire différentes, et j’ai préféré attendre que ça se décante un peu pour voir ce que ça allait donner. Je voudrais éviter au maximum de mettre en danger ma santé ou celle des autres (et j’ai aussi la chance d’habiter dans une région moins touchée). Mais avant d’entrer dans les techniques de fabrication, nous allons d’abord répondre aux questions les plus fréquentes.

  • Est-ce vraiment efficace ?

Oui et non. Tout dépend de ce que vous entendez par efficace. Ce masque n’a pas pour but de vous protéger contre le virus, mais de renforcer les gestes barrières. En effet, le maillage du tissu est supérieur à la taille du virus ; il peut donc le traverser. Mais comme le virus est véhiculé dans de micro-gouttelettes supérieures à la taille du virus, le masque assure une capacité de rétention relative (Source AFNOR). En gros cela évite que vos postillons et éternuement (ou autres sécrétions du nez et de la bouche) ne soient répandus dans la nature et limitent donc le risque de propagation du virus. Il n’y a donc pas de comparaison possible avec les masques chirurgicaux et les masques FFP qui sont des dispositifs médicaux.

  • Quelle forme pour le masque ?

L’AFNOR propose deux patrons de masques. Le masque à 3 plis est assez simple et rapide à réaliser et permet une bonne protection du nez au menton. Il faut éviter les patrons ayant une couture verticale le long du nez de la bouche et du menton car il y a risque de fuites.

  • Combien de couches faut-il ?

Il est possible d’en mettre 2 ou 3. Ca dépend notamment de l’épaisseur des tissus et de l’utilisation qu’on en fait. Certains préconisent une couche intérieure en synthétique, attention cependant car les matières synthétiques (comme le polyester) supportent mal les hautes températures (au dessus de 40°C), or comme il est préconisé de laver les masques à au moins 60°C, les matières synthétiques ne sont pas à recommander. D’ailleurs, la microfibre n’a pas été retenue par l’AFNOR dans la liste des matériaux et le polyester souvent aussi. A priori la viscose donne de bons résultats, mais encore faut-il en avoir chez soi. Pour plus de précisions allez voir la liste des matières testées et des résultats est disponible ici.

  • Peut-on mettre un filtre ?

J’ai vu de nombreux tutos proposant de laisser une ouverture pour y mettre un filtre type filtre à café, filtre d’aspirateur ou lingettes à poussière ou bébé. L’AFNOR ne recommande pas leur utilisation car je cite : « Malgré leur bonne capacité filtrante, ces types de filtres ne répondent pas à l’exigence du paragraphe 5.1.8 « Innocuité de l’air inhalé ». En effet, ces matériaux sont susceptibles de libérer dans l’air inhalé des substances irritantes pouvant causer un risque d’allergie (en particulier de crises d’asthme grave) et/ou de toxicité. De plus, ces types de filtres ne présentent pas de bons résultats en termes de respirabilité. » (Source AFNOR). J’ai aussi lu que certaines personnes mettent des protège slips comme filtres car « c’est prévu pour être en contact avec la peau ». Bien sur, mais la composition des protège slips est quand même assez opaque donc il y a aussi des risques de substances irritantes, sans compter les pesticides utilisés pour la culture du coton qui se retrouveraient presque directement en contact avec notre nez et notre bouche. De plus, les protège slips sont conçus pour être imperméables, ils contiennent donc un film plastique ce qui diminue la respirabilité. Le mieux est donc d’utiliser du coton avec un maillage le plus serré possible, tout en restant souple, et de mettre une 3ème couche de tissu si besoin.

  • Quel entretien ?

Un lavage en machine en cycle coton à 60°C après chaque utilisation. Si vous devez sortir souvent notamment pour le travail, mieux vaut vous en prévoir un petit stock !

Après avoir éclairci ces petits points techniques, place à la pratique !

Le patron du masque AFNOR est disponible ici, le référentiel technique .

Une fois que vous avez téléchargé et imprimé le patron (sans mise à l’échelle lors de l’impression sinon vous n’aurez pas les bonnes dimensions), vérifiez que vous avez bien un carré de 20 cm x 20 cm, et vous voilà prêts à commencer !

Au niveau du matériel il vous faudra :

  • du tissu 100% coton pour l’extérieur et la doublure
  • du tissu pour la couche intérieure (facultatif) (coton aussi, ou viscose qui aurait de bons résultats)
  • du fil assorti
  • pour les attaches :
    • soit des élastiques  : 2 x 35 cm d’élastique plat souple (attache sur la tête) OU 2 x 20 cm d’élastique plat souple (attache derrière les oreilles)
    • soit des bandes de tissu : 2 bandes de 90 x 2,5 cm OU 4 bandes de 45 x 2,5 cm (à nouer sur la tête)

Je n’ai moi-même pas fait de tuto, j’en ai trouvé des pas mal d’autres personnes alors je relaie ici.

Pour le modèle de masque avec des élastiques , vous pouvez aller voir ce tuto.

Pour le modèle de masque avec les bandes de tissus, vous pouvez suivre ce tuto. Il es expliqué avec 4 bandes de tissu, si vous optez pour l’option 2 bandes de tissu je vous conseille de les coudre selon cette image : les bandes bleues représentent les liens que l’on coud tout le long des cotés du masque. (je ferai peut être une photo plus propre quand j’en aurait réalisé un moi-même).

Liens 90

Pour l’instant je n’ai testé que le modèle avec élastiques qui font le tour de la tête, je ne trouve pas ça super réglable, Timothée l’a utilisé hier pour faire des courses, ça lui est déjà plus ajuste qu’à moi. C’est pour ça que j’aimerais tester avec des liens mais je n’ai pas encore pris le temps de m’y mettre !

Sur ce bonne couture, n’hésitez pas à faire des masques pour vos proches et prenez soin de vous !

Une réflexion sur “Masque barrière à plis

  1. LYDIA MISSIUNA-KAUFMANN dit :

    merci pour ces renseignments, Myriam. J’ai commandé des masques début mars juste avant le lockdown, et ils ne sont pas en rupture, mais très en retard pour les envoies. Je devais en recevoir entre le 2 et 14 avril, et j’ai eu un autre message de retard aujourd’hui. Ma machine est dans un meuble et il me faudrait 2 m pour tout déplier, et je n’ai pas de place. Tant pris j’attends les masques. Bisous à tous les 4, Lydia. P.S. C’est l’anniversaire de SOREN ❤

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s