Vous avez dit rentrée ?

Voici le premier article de notre série spéciale rentrée des classes où nous allons nous intéresser à l’instruction à domicile.

C’est la rentrée ! Oui mais pas pour tout le monde !

Notre fils ayant l’âge d’aller à l’école, forcément la question se pose de toutes parts : « Alors tu va à l’école ? » (Un peu comme pour un adulte, « Tu fais quoi comme boulot ? »). Question presque « anodine » et « banale » pour engager la conversation. Sauf que chez nous la réponse surprend souvent. Non, notre fils ne va pas a l’école. Pourtant il à l’âge. Nous avons décidé de ne pas l’envoyer pour l’instant. La rentrée est donc un bon prétexte pour faire un article à ce sujet.

Le premier point qui nous retiens de l’envoyer à l’école est qu’il est de fin d’année. C’est à dire qu’a la rentrée il n’aura pas encore 3 ans. Et à cet âge là les mois ça compte encore beaucoup… Personnellement nous ne le sentons pas encore prêt : il a un peu de mal à nous quitter quand il ne connaît pas, il s’oublie des fois et n’arrive pas encore à tout exprimer correctement. Vous allez sans doute nous répondre que c’est normal et qu’il n’est pas le seul dans ce cas, qu’il va s’y faire et que nous risquons d’en faire un fils-à-maman qui ne voudra jamais quitter les jupons de sa mère. Oui certes il s’y habituera, mais nous n’avons pas envie de lui « imposer » cela. Et pas envie non plus de risquer qu’il soit la risée de ses camarades. Nous aimerions qu’il fasse les choses à son rythme dans un environnement dans lequel il a confiance. Et pour ce qui concerne les jupons, pas de soucis parce que déjà sa mère ne porte pas de jupons et en plus nous sommes convaincus que l’enfant se détachera à son rythme ! Pour les enfants collés à leur mère nous pensons que cela tiens aussi souvent de la mère qui ne veut pas que l’enfant se détache et non l’inverse.

Une autre réflexion que l’on peut nous faire concerne les activités que l’on devra faire faire à l’enfant, la responsabilité qui nous incombe d’assurer son éveil. Oui bien sûr, on ne va pas garder notre enfant à la maison pour le coller devant la télé toute la journée cela n’aurait pas d’intérêt sinon et dans ce cas autant l’envoyer à l’école ! Cela dit, j’avoue que moi aussi des fois je me dis que ça serait plus facile pour moi de le mettre à l’école et d’avoir des plages de 3h de libre, mais bon c’est un choix que de s’en occuper soi même plutôt que de laisser des inconnus s’occuper d’eux. Même si ce n’est pas évident de renoncer à travailler professionnellement pour s’occuper de ses enfants (car c’est un travail aussi) ! Sinon il n’a que 3 ans, je pense que j’ai quand même les capacité intellectuelles de lui apprendre ce que tout enfant apprend à la maternelle. D’autant plus qu’il sait déjà reconnaître les couleurs, quelques lettres et quelques chiffres… Mais aussi il sait déjà débarrasser la table, vider et remplir le lave vaisselle tout seul et passer l’aspirateur. Il apprend aussi à cuisiner et comment fonctionnent les objets de la vie quotidienne. C’est l’école de la vie quoi ! On l’exploite ? Oui mais toujours avec le sourire, bien sûr ! Blague à part, il découvre comment fonctionne la société et les différents métiers en vrai et pas au travers de livres. On se promène pour regarder la grue et le tractopelle sur le chantier d’à coté, on s’arrête pour regarder le camion poubelle en plein travail, on dit bonjour au facteur… Il découvre au travers de ses propres yeux et pas au travers de ce qui peut être dit par la maîtresse ou écrit dans des livres. Bien sur on lit aussi des livres avec lui et on lui explique pas mal de choses mais il peut ensuite facilement les confronter à la réalité.

Et la sociabilisation alors ? Vous allez en faire un asocial ? Je répondrait par cette question : est-ce que forcer les enfants à être avec leurs pairs la moitié de la journée leur apprend a être sociable ? Pour moi j’y vois deux contraintes qui peuvent tout autant les bloquer au niveau social. Le fait d’être confronté pendant de longues périodes a d’autres enfants sans qu’ils aient appris à gérer cela. Ils apprendront sur le tas, oui, mais du coup ca ne sera peut être pas sans heurts. Le fait de n’être qu’avec des gens de leur âge. La société est une mixité sociale ; on ne côtoie pas que des gens de notre âge dans la rue, au travail, chez le boulanger… Alors pourquoi nos enfants ne pourraient-il pas se sociabiliser en parlant avec des adultes ? D’autre part, il voit déjà des enfants de son âge lorsque nous allons au culte le dimanche matin ou lors de nos différentes activités. Et quel bonheur de le voir apprendre à jouer avec sa petite sœur et lui partager (certains) jouets ! Et il existe aussi des activités collectives extra-scolaires ! Parce qu’il n’y a pas que l’école dans la vie ! Bien sur que nous n’allons pas mettre nos enfants dans un cocon duquel nous allons les sortir le jour de leurs 18 ans, cela serait dangereux à la fois pour eux et pour nous. Beaucoup trop de gens on encore cette vision erronée de l’école à la maison et du coup s’inquiètent sans raisons et c’est bien dommage !

Un autre point est que notre fils est un enfant plein de vie, et très curieux (sans doute comme tous les enfants de son âge) et nous pensons que le modèle scolaire actuel ne prend pas assez en compte ces paramètres. Nous avons peur que l’école lui « casse » ses envies de découvertes et d’apprentissage. C’est dur pour lui de rester assis et concentré sur une chaise s’il ne fait pas une activité qu’il a choisie et envie de faire. Ce n’est pas en faire un enfant gaté-pourri, c’est juste être à son écoute pour savoir ce qui l’intéresse et lui apprendre des choses au moyen de ce qui l’intéresse, rien de plus.

Pour compléter, je lisais récemment le livre de Steve Biddulph « Elever un garçon » (que je recommande vivement). Dans son livre il explique que les garçons sont moins sociables que les filles étant petits parce que leur cerveau à plus de mal à faire les connexions qui servent au langage que les filles (mais on des connexions pour les mathématiques) et que c’est donc important de beaucoup leur parler et de ne pas leur imposer la vie en collectivité trop tôt. Il explique également que le cerveau des garçons et des filles n’évolue pas de la même façon ce qui donne un peu d’avance aux filles pour les apprentissages à l’entrée à l’école, ce qui a tendance à décourager les garçons qui se persuadent que l’école n’est pas faite pour eux. Selon l’auteur il faudrait donc si possible retarder l’entrée à l’école des garçons d’un an par rapport aux filles jusqu’à l’age de 6-7 ans ou les différences s’estompent. Bien entendu ce sont des généralités mais il explique également que même si on éduque de la même manière un garçon et une fille leur cerveau et les hormones ne sont pas les même ce qui engendrera forcément des différences.

En résumé, voilà pourquoi nous avons choisi de ne pas envoyer nos enfants à l’école maternelle, du moins dans l’immédiat. Nous voulons qu’ils découvrent les apprentissages et la vie et qu’ils prennent conscience des choses par eux-même et pas par un moule qui leur dicte quoi faire et comment être. L’école c’est quelque chose qui se partage et qui se discute aussi en accord avec l’enfant. Si un jour notre fils nous dit qu’il veut aussi aller à l’école, il pourra y aller. De même si nous sentons que l’environnement familial n’est pas assez sain et que c’est trop contraignant pour nous de les garder à la maison nous n’allons pas nous forcer et risquer de faire de gros dégâts. Nous n’avons pas de plan pré-défini à ce niveau là, nous nous laissons guider par les évolutions et aspirations à la fois de nos enfants et des nôtres.

Bien évidemment il existe des structures de type école Montessori ou autres écoles privées (mais c’est un budget) qui pourraient correspondre plus à ce que nous recherchons mais pour l’instant nous trouvons que 3 ans c’est encore trop tôt pour envoyer nos enfants à l’école.

Mercredi prochain, retrouvez-nous pour le deuxième article de notre série spéciale rentrée, où nous traiterons plus en détail l’aspect légal de l’instruction à domicile.

Une réflexion sur “Vous avez dit rentrée ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s